Faits divers – Justice

Des chèques en bois et 173 000 euros de préjudice à Amiens

Mardi 14 septembre 2021 à 19:06 – Par Alexandre LepèreFrance Bleu PicardieAmiens

6 mois de prison avec sursis ont été requis par le parquet d’Amiens contre un homme de 30 ans. Il est accusé d’avoir signé 137 chèques frauduleux à une quarantaine d’entreprises ou commerces de nos trois départements picards et de la Seine-Maritime !

Un des couloirs du palais de justice d'Amiens
Un des couloirs du palais de justice d’Amiens © Radio France – Claudia Calmel

Une histoire de chèques en bois ! Celle d’un homme de 30 ans poursuivi par le tribunal correctionnel d’Amiens pour des faits d’escroquerie commis de novembre 2018 à décembre 2019. 

173 000 euros d’achat !

Le parquet a requis ce mardi 14 septembre 6 mois de prison avec sursis à l’encontre d’un individu originaire d’Amiens, sans emploi et titulaire du RSA au moment des faits.

Le prévenu payait par chèque sans avoir d’argent sur son compte ! Au total, 137 chèques émis et 173 000 euros d’achat. L’individu a acheté de tout : des matelas, un tractopelle, un chalet de jardin, 75 kilos de viande… ou un petit chien, un Yorkshire ! 

Tout ça « pour faire plaisir à ses proches » selon sa défense à la barre. Liste d’achat non exhaustive et des victimes dans la Somme, l’Oise, l’Aisne, ou en Seine-Maritime. Maitre Emmanuelle Grévot a défendu l’intérêt d’une société qui a vendu au prévenu un chalet de jardin : « ce qu’il s’est passé n’est pas anodin. Si les gens peuvent faire des chèques sans dépôt, c’est problématique. »

« Pas des manœuvres frauduleuses » pour la défense

Le prévenu aurait pu continuer longtemps : même avec sa carte bancaire retirée et son compte bancaire clôturé, il continuait de payer avec son chéquier.

« La simple émission d’un chèque sans provision ne constitue pas forcément une infraction, il faut des manœuvres frauduleuses ce qui n’est pas le cas«  défend l’avocat du prévenu, maitre Stéphane Diboundje. Son client a été interpellé après de nombreux dépôts de plainte mais il s’est présenté libre à son procès. Selon sa version des faits, le prévenu s’est débarrassé des objets achetés, sans les revendre ! La décision du tribunal sera rendue le mardi 21 septembre.

source france bleu picardie : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/des-cheques-en-bois-et-173-000-euros-de-prejudice-a-amiens-1631638174