SOCIÉTÉ

L’étudiante algérienne menacée d’expulsion finalement régularisée à Amiens

Les services de la préfecture de la Somme ont finalement revu la situation de l’étudiante en pharmacie Hanaa Korso Tlemsani, frappée d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF).Réagir Mis en ligne le 19/03/2021 à 11:45 

par Bakhti ZouadMenacée d’expulsion, Hanaa Korso Tlemsani, actuellement en troisième année de pharmacologie, a finalement été régularisée.Menacée d’expulsion, Hanaa Korso Tlemsani, actuellement en troisième année de pharmacologie, a finalement été régularisée.

«  C’est un grand soulagement. Sans l’aide de tous ceux qui se sont mobilisés pour m’aider, je n’y serai pas parvenue. » Après avoir reçu l’assurance, par les services de la préfecture de la Somme, que son titre de séjour mention étudiant lui sera renouvelé, Hanaa Korso Tlemsani peut désormais se consacrer pleinement à ses études de pharmacie.

Défendue par l’avocat amiénois Stéphane Diboundje, la jeune femme de nationalité algérienne était sous le coup d’une Obligation de quitter le territoire français (OQTF). En résumé, on lui reprochait un prétendu échec universitaire et un manque d’assiduité alors que la jeune femme venait de passer en troisième année… Une affaire relayée, en août, dans nos colonnes qui avait créé l’émoi en France avec la mobilisation de plusieurs associations antiracistes (SOS Racisme, Licra) mais aussi en Algérie où certains médias s’en sont fait l’écho. Une pétition en ligne rassemblant plus de 13 000 signatures avait même été lancée.

De nombreuses personnes mobilisées

Partagée entre la peur de se faire arrêter pour être expulsée et l’envie de tout abandonner, Hanaa Korso Tlemsani, soutenue par ses professeurs, l’ensemble de l’Université de Picardie Jules-Verne, les pharmaciens chez qui elle a travaillé, la conseillère municipale d’opposition Assia Nouaour (groupe Social-Eco Citoyen) mais aussi son bailleur, a finalement pu convaincre les services de l’État qui lui ont accordé, en septembre, un récépissé de trois mois, avant donc de renouveler son titre de séjour. «  J’ai toujours cru aux valeurs de la France, à sa devise, “Liberté, égalité, fraternité” et à sa tradition d’accueil, sourit la jeune femme. Je suis très heureuse de pouvoir rester ici et d’apporter ma contribution à la France en tant qu’étudiante en pharmacie, surtout dans le contexte sanitaire difficile actuel. »Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Étudiants|Amiens (Somme)

source courrier picard: https://premium.courrier-picard.fr/id175028/article/2021-03-19/letudiante-algerienne-menacee-dexpulsion-finalement-regularisee-amiens