Avocat Défense Pénale et Conseil

À Amiens et partout en France

Téléphone

03.22.71.85.08 / 07.85.59.22.24

Maitre Stéphane DIBOUNDJE est intervenu en défense pour le mis en examen dans cette affaire qui a bénéficié d’un non- lieu sur le fondement de la légitime défense.

Articles :

Dany est mort dans une bagarre futile (Aisne nouvelle du 30 juin 2014) >>
Ham: l épouse de la victime témoigne (Courrier picard du 1er juillet) >>
Un père de 6 enfants tué dans la bagarre de ham (Courrier picard du 30 juin) >>
Bagarre mortelle de ham: la victime était père de 6 enfants ( le journal des faits divers libertaland infos du 30 juin 2014) >>
Ham(80): il meurt après avoir reçu un coup de poing (France 3 Picardie) >>

http://www.courrier-picard.fr/archive/recup/region/ham-80-apres-la-bagarre-mortelle-le-suspect-remis-en-liberte-ia0b0n520695

http://www.courrier-picard.fr/70097/article/2017-11-11/la-legitime-defense-en-question-ham

http://www.aisnenouvelle.fr/40570/article/2017-09-08/mort-pour-un-retro-casse-les-assises#

http://www.courrier-picard.fr/102750/article/2018-04-10/la-legitime-defense-retenue-apres-la-bagarre-mortelle-ham

http://www.aisnenouvelle.fr/72122/article/2018-04-11/ham-legitime-defense-retenue-pour-la-bagarre-mortelle-de-2014

http://www.aisnenouvelle.fr/79797/article/2018-10-15/la-difficile-question-de-la-legitime-defense

https://youtu.be/j40Q9LxHdKI

https://youtu.be/UyZQ7Ge-IJ4

https://youtu.be/0X6Lc3571uA

Société documentaire sur France 5 lundi 29 octobre 2018 à 00h30

Défense légitime ?

Genre : Société

Origine : français

Realisateur : Olivier Pighetti

Synopsis

En matière de légitime défense, la loi française est très stricte et peu de justiciables en bénéficient, d’autant que les magistrats se montrent circonspects dans ce domaine : juste ou non, une mort réclame sanction. Fatiha, violentée pendant des années par un mari tyrannique, l’a tué dans un corps-à-corps alors qu’il la menaçait avec un fusil de chasse. Stephan Turk, le «bijoutier de Nice», a tué l’un des braqueurs qui pillait son magasin. Kevin Dormy, tombé dans un guet-apens, a tué l’un de ses agresseurs en tentant de se sauver la vie. Certains ont été condamnés, lorsque d’autres ont bénéficié de la légitime défense.

CRITIQUES DE LA RÉDACTION  TELERAMA

Fatiha a abattu son mari violent. Stephen, bijoutier à Nice, a tiré sur le braqueur en fuite. Kevin a tué un homme d’un coup de poing. Dans ces trois affaires, les accusés invoquent la légitime défense. Un film délicat sur un sujet sensible.

Télérama

La critique par Emmanuelle Skyvington

Peut-on tuer sans être condamné ? Rares sont les justiciables qui bénéficient de la légitime défense. Pour les magistrats, plusieurs conditions sont requises : l’agression doit être injustifiée et iné­vitable, et la riposte immédiate, nécessaire et proportionnée. A ­travers trois affaires, Olivier Pighetti construit son enquête : le 27 juin 2013, Fatiha a tiré sur son ex-mari ultra-violent. Toujours en 2013, Stephan Turk a tué l’un des deux braqueurs qui venaient d’attaquer sa bijouterie à Nice. Enfin, en Picardie, Kevin Dormy est tombé dans un guet-apens. Il a fait tomber un des ses agresseurs en lui assénant un coup de poing. Une chute mortelle pour un homme de 47 ans. Dans les trois cas, les inculpés affirment avoir agi en état de légitime défense. Ils risquent néanmoins des décennies de prison s’ils sont reconnus coupables de meurtres.

Dans ce film qui donne la parole aux protagonistes de ces drames, comme aux familles des victimes ou encore à leurs avocats, les mêmes questionnements reviennent sur la perception de la menace, la peur, l’historique des violences familiales… Les spécialistes dépeignent l’« effet tunnel » (une montée d’adrénaline impactant le champ de vision et les performances intellectuelles et physiques) qui happe la personne agressée. Face à ces situations, la justice française, assez frileuse, applique avec parcimonie la ­légitime défense, préférant souvent prononcer des peines symboliques intermédiaires.

 

Suivi d’un débat animé par Marina Carrère d’Encausse.

Diffusions TV

SOCIÉTÉ – France
  • Réalisateur : Olivier Pighetti

    PROCHAINE DIFFUSION

    Sur France 5 Lundi 29 oct. 2018 à 00h30  Inédit  
    Vous allez regarder ce programme ? Dites-le à vos amis !
       

    SYNOPSIS

    Défense légitime ?
    Peut-on tuer sans être condamné ? En termes de droit, cela s’appelle la légitime défense. Mais la loi française est très stricte… et peu de justiciables en bénéficient. Fatiha a été violentée pendant des années par son mari tyrannique. Elle l’a tué lors d’un corps-à-corps alors qu’il la menaçait avec un fusil de chasse. Quant à Stephan Turk, le « bijoutier de Nice », il a abattu l’un des braqueurs qui pillaient son magasin. Enfin, Kevin Dormy, tombé dans un guet-apens, a causé la mort de l’un de ses agresseurs en tentant de se sauver. Ce documentaire revient sur ces faits divers et explique pourquoi certains sont condamnés lorsque d’autres bénéficient de la légitime défense.
     

    CRITIQUES DE LA RÉDACTION tele loisirs

    Ces trois affaires sont très bien évoquées. Les témoignages de Fatiha, Stephan et Kevin sont saisissants et souvent émouvants tout comme celui d’Alexandra, la sœur d’Anthony qui a été tué par Stephan Turk. Ce document montre aussi la difficulté des juges à appliquer la loi de la légitime défense en France. A la place, ils prononcent très souvent des peines symboliques.

Kevin Dormy obtient le non-lieu

Le jeune homme de 30 ans, défendu par Me Stéphane DIBOUNDJE, avait entraîné la mort d’un père de famille de 47 ans, le 28 juin 2014, lors d’une bagarre à Ham. Kevin Dormy avait été pris à partie par un groupe d’individus alors qu’il attendait son frère en voiture, rue du Grenier à Sel. Mais la chambre d’instruction de la cour d’appel d’Amiens a confirmé la décision déjà prise par le juge d’instruction en charge de l’affaire. Celui-ci avait retenu la légitime défense, rappelle Le Courrier Picard. Les parties civiles ont maintenant cinq jours pour déposer un éventuel pourvoi en cassation.

Les autres enquêtes à la une >>